27 coalitions porteuses de projets de résilience climatique formées autour de Karayib Klima

projet de resilience climatique pour limiter erosion des sols

Au 13 décembre 2020, un total de 27 coalitions se sont formées afin de répondre à l’appel à projet Karayib Klima, mobilisant ainsi 63 organisations de la société civile créolophone en Dominique, à Grenade, en Guadeloupe, Haïti, Martinique, à Sainte Lucie et Saint Martin.

Parmi les 27 projets reçus 12 d’entre eux relèvent de campagnes de plaidoyer de sensibilisation, et les 15 autres visent la mise en place d’actions concrètes.

La Guadeloupe et Sainte Lucie en chef de file

La majorité des chefs de file de ces coalitions se trouve en Guadeloupe. On y dénombre sept projets autour des thématiques du jardin créole, de la compilation des différentes solutions d’adaptation aux changements climatiques dans différents secteurs et de film, de campagnes de plaidoyer et de sensibilisation à destination de la classe politique mais aussi à des fins pédagogiques, autour de l’agriculture syntropique, un projet de reforestation et de pharmacopée traditionnelle caribéenne, un autre de revégétalisation d’une plage et enfin de sensibilisation sur les pratiques résilientes dans l’agriculture paysanne .

Les coalitions cheffe de file St Lucienne ne manquent pas non plus d’idées, les six projets qu’ils souhaitent mettre en œuvre sont axés autour de l’installation de systèmes de collecte d’eau pluviale, de campagne de sensibilisation pour l’agriculture résiliente, des ateliers de préparation aux risques et d’adaptation aux changements climatiques, des ateliers de sensibilisation aux changements climatiques à destination d’un public mal ou non-voyant, ainsi que la mise en place de systèmes photovoltaïques.

 

Une mosaïque de projets et de thèmes

Haïti, la Grenade, la Martinique et la Dominique ont quant à eux respectivement 3 chefs de file de coalition. En Haïti, les 3 projets défendus sont axés autour de la production de mangrove, de la sensibilisation à l’agriculture paysanne et organique résiliente, et à la formation des journalistes et du grand public en matière de résilience climatique. Les organisations grenadiennes portent des projets relevant de la collecte des eaux pluviales, de la création d’arbres de corail et de la création d’un programme d’éducation des jeunes. Les coalitions menées par la Martinique mettent en avant des projets portant sur la production écologique et locale de protections hygiéniques, sur des ateliers de sensibilisation et de connaissance scientifique du changement climatique, et sur la création d’un concours d’art ayant pour thème la résilience climatique. Les coalitions dominiquaises, s’orientent davantage vers la reforestation et le tourisme durable, la production de farine d’haricots blanc ainsi que qu’une sensibilisation sur les actions à mener en cas de catastrophe naturelle.

Et pour finir, deux projets sont menés par des coalitions saint-martinoises, l’un est une campagne de sensibilisation et de plaidoyer sur la résilience climatique, et l’autre la création d’un livre sur les pratiques innovantes de résilience climatique dans la Caraïbe créolophone.

Le Comité de sélection de Karayib Klima se réunira le 11 février pour valider les projets subventionnés. Une enveloppe de 400,000 euros est prévue pour l’ensemble des coalitions sélectionnées.

Karayib Klima est financé par le Ministère français de l’Europe et des Affaires Étrangères et l’ADEME.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp